Vous aimez porter un bon T-shirt.

Mais connaissez-vous la vraie histoire du T-shirt ?

Cet article est le plus complet que vous puissiez trouver. Il vous dit tout sur l’origine du T-shirt et son évolution dans le vestiaire masculin.

Le T-shirt pour homme est aujourd’hui un vêtement incontournable de votre garde robe. Laissez moi vous expliquer comment il en est arrivé là.

L’adoption des T-shirt par la US Navy

Les débuts du T-shirt sont assez flous.

Mais voici ce que l’on sait :

Le T-shirt faisait parti du vestiaire des hommes de la classe populaire américaine, dès le XIXème siècle. Il était utilisé comme sous-vêtement et porté sous le bleu de travail.

Étant facile à laver, le T-shirt a été très vite adopté par l’armée, notamment par la marine de guerre des États-Unis (la US Navy) en 1913. C’est cette dernière qui a contribué à la popularité actuelle du T-shirt.

Le logo de la US Navy

Le logo de la US Navy

Dans les années 1910, la US Navy a adopté un vêtement, tricoté en coton léger, à manches courtes et à col rond. Introduit dans l’uniforme réglementaire, ce maillot de corps était porté comme sous-vêtement.

Le T-shirt utilisé comme maillot de corps par l'armée américaine

Le T-shirt utilisé comme maillot de corps par l’armée américaine.

🤓 Sa forme en « T » entraîna la dénomination de « T-shirt » (littéralement : « chemise en T ») ou de « tee-shirt ». Le mot fit son entrée dans le dictionnaire Merriam-Webster dans les années 20. Voici sa définition : « sous-vêtement, normalement en coton, sans col et à manches courtes ». D’autres termes tels que « skyvvies », « jimshirts » ou « gob shirt » ont été abandonnés. Notons que le T-shirt n’a pas. Mais on parle tout de même de col V ou col rond. 🤓

La raison du succès du T-shirt auprès de la US Navy ?

Une question de coût :

Le T-shirt est très facile à laver. Étant porté à même le corps, il absorbait la transpiration et était lavé régulièrement. Cela était moins coûteux que de laver l’uniforme des soldats américains.

Le T-shirt pour homme, le petit frère de la marinière ?

La marinière a été créé pour la marine française en 1858 (avant même que la US Navy n’adopte le T-shirt).

A l’origine, une marinière comptait 21 rayures blanches et 20 rayures indigo. Les rayures étaient une façon de rendre les marins plus visibles, au cas où quelqu’un tombe à la mer.

L'histoire de la marinière et du T-shirt

La marinière a été utilisée par la marine française dès le XIXème siècle.

La marinière n’est pas un T-shirt, mais elle y ressemble. Elle a été utilisée comme uniforme et est fabriquée en coton.

Il est accepté que les Américains soient à l’origine du T-shirt. Mais vu le lien de familiarité entre T-shirts et marinières, je suis sûr que nous pouvons avoir un élan de fierté nationale pour avoir contribué à l’invention du T-shirt.

Les premiers fabricants de T-shirt dans les années 30

Le T-shirt fut accepté comme vêtement de dessus avec l’influence du sport et du cinéma. Ce phénomène commença dans les années 30.

A cette époque, le T-shirt était surtout porté pour son côté fonctionnel. Son encolure était plus large et ses manches plus courtes qu’aujourd’hui. Ce style resta le même du début des années 1910 aux années 60.

L'invention du T-shirt et la US Navy

Marins de la US Navy en T-shirts (années 40). Notez la longueur des manches (très courtes).

Valéry du blog Jamais Vulgaire explique :

“Ça restait un vêtement purement fonctionnel et sortir avec dans la rue aurait été comme sortir en caleçon ou en chaussette.”

Mais les choses commencent à changer…

Vers 1938, Sears devient l’une des premières maisons à présenter un modèle de T-shirt dans ses catalogues. Ce modèle est appelé gob shirt (« gob » signifiant « marin » en français). Ce vêtement pour homme avait vocation à être porté comme maillot de corps (undershirt) ou véritable vêtement (outershirt).

La gob shirt de Sears en 1938

La “gob shirt” dans le catalogue de Sears en 1938.

Les fabricants historiques du T-shirt étaient Jockey, Fruit of the Loom, Hanes, et Sears-Roebuck qui proposent aujourd’hui des T-shirts bon marché.

Le logo de la marque de T-shirt : Fruit of the Loom

Fruit of the Loom : Une marque de T-shirts d’entrée de gamme.

La mise en avant du T-shirt dans les années 40

Une couverture de magazine a contribué à faire passer le T-shirt de sous-vêtement à vêtement.

En juillet 1942, le magazine américain Life met en avant, dans sa couverture, la photo d’un soldat portant un T-shirt avec l’inscription « Air Corps Gunnery School ». Cette couverture n’est pas anodine puisque Life est connu pour avoir révolutionné le journalisme en mettant l’accent sur la photographie.

Au travers de cette image forte pour l’époque, l’hebdomadaire a participé à la reconnaissance du T-shirt pour homme comme véritable vêtement.

Le T-shirt faisant la couverture du magazine Life

Le T-shirt en couverture du magazine Life du 13 juillet 1942.

L’internationalisation du T-shirt par l’armée américaine

C’est l’armée américaine qui a répandu le port du T-shirt comme véritable vêtement.

Comme nous avons vu, le T-shirt a été adopté par l’armée américaine en raison de ses qualités. Le T-shirt est plus hygiénique, léger, et confortable que les vêtements en laine précédemment portés à même le corps par les soldats.

Les GI américains ont initié l’Europe au T-shirt durant la Seconde Guerre mondiale.

GI américain en T-shirt blanc

GI américain en T-shirt blanc sur les plages du débarquement.

De retour de la guerre, les soldats américains ont largement contribué à faire entrer le T-shirt dans le vestiaire masculin. Il était alors courant que les vétérans le porte en tant que vêtement.

Le T-shirt utilisé comme outil publicitaire

L’histoire du T-shirt fut marquée par les premières utilisations du T-shirt comme outil de publicité.

En 1948, le gouverneur Thomas E. Dewey utilisa pour la première fois un T-shirt imprimé pour une campagne présidentielle.

Le T-shirt "Dew it with Dewey", l'un des premiers T-shirts imprimés (1948)

Le slogan “Dew it with Dewey”, imprimé sur des T-shirts pour soutenir la campagne électorale de 1948.

Le T-shirt pour homme popularisé par Hollywood

Dans les années 50, Hollywood a fait du T-shirt un vêtement iconique. Le T-shirt pour homme devient une star du vestiaire masculin.

Les acteurs Marlon Brando (dans A Streetcar named Desire et The Wild One) et James Dean (dans Rebel Without a Cause) ont contribué à donner une connotation rebelle au port du T-shirt comme vêtement.

Le célèbre T-shirt de Marlon Brando

Un T-shirt à col rond échancré porté par Marlon Brando en 1951.

Le T-shirt blanc est alors la référence de l’homme rebelle et séduisant. On remarque l’évolution de la coupe du T-shirt entre sa première apparition en 1951 (avec Marlon Brando) et sa consécration au milieu des années 50.

La coupe reste encore ajustée au corps, les manches sont très courtes, mais le col rond est moins échancré.

Les célèbres T-shirt de Marlon Brando et de James Dean

Le T-shirt avec un col rond moins échancré à la fin des années 50 par Marlon Brando et James Dean.

Le T-shirt est consacré par les films hollywoodiens comme un élément indispensable de l’habillement des hommes des années 50.

D’autres figures phares ont aidé à le répandre comme Steve McQueen. Le T-shirt uni était alors le vêtement décontracté de référence.

Steve McQueen portant un T-shirt blanc

Steve McQueen portant un T-shirt blanc

Avec l’évolution du T-shirt pour homme dans la mode masculine, les marques changent leurs modèles.

Vous vous souvenez de la gob shirt de Sears ? La marque Sears renomme la gob shirt en “T-Style shirt“. Il est maintenant encouragé de le porter “outdoors” (à l’extérieur).

Le T-Style shirt de Sears en col rond et col V

Le T-Style shirt de Sears en col rond et col V. Remarquez le slogan “Enjoy Yourself Outdoors“.

Il y a une autre raison au succès du T-shirt blanc. Il est facile à porter.

Le tie-dye : du T-shirt blanc au T-shirt coloré

Bien que considéré plus “sexy” grâce aux acteurs hollywoodiens, le T-shirt continue d’avoir une connotation militaire.

Le T-shirt, un vêtement fonctionnel avant tout

La connotation militaire du T-shirt continue. Les T-shirts apparaissent sur des photos de la guerre de Corée (années 50).

Le mouvement hippie des année 60 en fait alors un moyen d’exprimer leurs opinions pacifistes (#PeaceLove).

Ils donnent donc des couleurs psychédéliques aux T-shirts. C’est une façon de “démilitariser” le T-shirt comme le souligne Benoit du blog Bonne Gueule.

Pour cela, les hippies utilisent une technique de teinture particulière appelée “tie-dye“. Le magazine Urbania explique la méthode :

“La sous-culture hippie popularise la technique de la teinture au noeud (le “tie-dye”) qui consiste à créer des formes circulaires psychédéliques en teignant un T-shirt au préalable enroulé dans une corde.”

Nous sommes alors bien loin du T-shirt blanc épais et “sexy” de Marlon Brando :

Histoire du T-shirts : Le tie-dye

De coloration tie-dye à Woodstock

Le développement du T-shirt graphique

A partir des années 60-70, la garde robe masculine voit le développement des T-shirts graphique.

Très vite le T-shirt uni n’était plus assez révolutionnaire pour la jeune génération.

Il leur fallait quelque chose de nouveau.

Le T-shirt devient un accessoire d’expression. Les dessins utilisés servent à faire rire, à briser la glace avec des inconnus, ou à exprimer son opinion ou son appartenance à une communauté.

🤓  L’arrivée de l’encre au plastisol a conduit à la démocratisation de la sérigraphie sur T-shirt. Des designers ont alors utilisé le T-shirt blanc comme support pour vendre leurs œuvres. A cette époque, les tee-shirts étaient principalement vendus sur les foires et à l’occasion d’événements. 🤓

Le transfert sur tissu a facilité la production en masse de milliers de modèles graphiques différents.

La méthode était simple : choisir un dessin et un T-shirt uni, puis coller l’un sur l’autre en utilisant un fer à repasser.

Un T-shirt imprimé dans les années 70

Un T-shirt imprimé dans les années 70

C’est également l’occasion pour faire du T-shirt un canal de communication. Il transforme les fans de marques, lieux touristiques, et groupes de musique en homme-sandwich.

Vous avez certainement rencontré le fameux “I ❤ NY” de New York dessiné par Milton Glaser en 1977 :

Ou encore la langue des Rolling Stones :

T-shirt imprimé Rolling Stones

La renaissance de la sérigraphie sur T-shirt

Au cours des années 80, le transfert au fer à repasser a commencé à s’essouffler.

La mauvaise qualité de l’impression était en cause…

Les lavages en machine faisant progressivement disparaître les dessins, les fans de T-shirts imprimés ont abandonné ce système D. La sérigraphie sur T-shirt a alors connu un rebond important. La qualité a été alors préférée aux T-shirts bon marché.

Des T-shirt sérigraphiés dans les années 80

Et le T-shirt sérigraphié continue à être un moyen d’expression. Par exemple, la designer Katharine Hamnett s’est faite une réputation pour ses T-shirts en coton over-sized. Ceux-ci était un moyen d’exprimer ses opinions politiques et une façon de revisiter les messages hippies des années 60  :

T-shirts à slogan tels que “Choose Life” ou “Education Not Missiles”

La décennie 90 a connu une réelle révolution dans les graphismes utilisés.

Et forcément, certaines œuvres ont fortement marqués les esprits au cours des années 80-90 :

Sérigraphie sur un T-shirt dans les années 90

Une sérigraphie sur un T-shirt des années 90

C’était également la mode des T-shirts over-sized, comme dans la série Friends :

Chandler portant un T-shirt manches courtes dans la séries Friends (1996)

Remarquez la longueur des manches courtes du T-shirt (typique des années 90)

Mais il semble que les choses aient changées depuis les années 90. Ce n’est plus comme ça que les hommes choisissent un T-shirt à la bonne taille.

Un renouveau du T-shirt graphique avec le T-shirt collaboratif

L’informatique et l’Internet ont facilité la création de T-shirt graphiques.

L’un des pionniers en France ? Patrice Cassard avec laFraise.com, qu’il créé en 2003.

Site des T-shirts laFraise.com (2005)

Accueil du site de laFraise.com en 2005

Le concept est inspiré de l’américain Threadless. Des graphistes indépendants proposent des dessins. Et ensuite, les internautes votent pour choisir les dessins qui seront imprimés sur les T-shirts et vendus par laFraise.

Depuis, les sites de T-shirts personnalisés se sont multipliés. L’un des derniers gros succès est Teespring qui a levé des fonds auprès de prestigieux investisseurs comme Y Combinator (Dropbox, Airbnb) ou Andreessen Horowitz (Buzzfeed, Pinterest).

Sam Altman, président de Y Combinator et client de GoudronBlanc

Sam Altman, président de Y Combinator et client de GoudronBlanc.

Aujourd’hui, tout le monde peut s’improviser graphiste et dessiner son propre visuel.

Le concept continue à être à la mode, mais il ne fait pas toujours fureur auprès des blogueurs de mode.

La fin du T-shirt graphique ?

Il est fréquent que le T-shirt graphique soit considéré comme étant de mauvais goût.

Les blogueurs de mode masculine déconseillent les T-shirts graphiques. Ce sont des pièces difficiles à maîtriser. Jeremy Kohlmann, blogueur de mode, l’explique bien :

“Mise en garde : vous ne pouvez pas tout faire avec votre T-shirt graphique, il y a même des choses à ne surtout pas faire !”

Partageant 4 erreurs à éviter avec un T-shirt, l’équipe de BonneGueule déconseille bien les T-shirts à slogan politique ou encore les T-shirts de groupe de musique (les mêmes T-shirts qui étaient à la mode dans les années 70-80).

Rassurez-vous. Les T-shirts graphiques restent à la mode. Mais attention au choix du dessin. La mode actuelle semble moins clémente avec les erreurs de goût. Dans le doute, optez pour un T-shirt uni.

Un renouveau du T-shirt uni pour homme

Le T-shirt uni est une pièce simple de plus en plus en vogue.

Résultat, les marques ont également suivi la tendance et proposent des T-shirts plus sobres.

Vous en avez pour tous les goûts, du T-shirt pas cher d’entrée de gamme (parfait pour la plage) au T-shirt de qualité. Ce dernier est excellent pour être plus élégant.

Lorsque vous choisissez un T-shirt haut de gamme, vous savez que porté avec un beau pantalon suffit à vous donner un look idéal.

T-shirt blanc pour homme

T-shirt blanc pour homme de la marque GoudronBlanc. Notez la coupe ajustée du T-shirt. Cela donne un style plus habillé.

La qualité, c’est d’ailleurs le parti pris des T-shirts GoudronBlanc.