Test & Avis : Le cardigan Stark de la marque S.N.S. Herning

Il y a des marques qui réussissent très bien certains de leurs produits.

S.N.S. Herning est l’une d’entre elle.

Je trouve que les marques qui resplendissent sont celles qui investissent sur des pièces phare. Un peu “à la Apple” dirait on. C’est la philosophie derrière GoudronBlanc. Et c’est pour cela que j’ai choisi de vous parler plus en détail d’autres marques qui font ce choix.

S.N.S. Herning est réputé pour son Start, un cardigan en laine pour homme. C’est une pièce que nous aimons particulièrement.

Laissez moi vous présenter la marque danoise. Et ensuite, je vous dis tout sur mon test et avis du cardigan Stark.

L’histoire de S.N.S. Herning

Connaître l’histoire de la marque aide à comprendre le style qu’elle promeut. Il y a une vraie cohérence entre les premières pièces créées lors de ses débuts et les nouvelles collections. En effet, toutes ses collections ont conservé l’influence du monde marin qui était à l’origine de la marque.

Alors, d’où nous vient-elle ?

La marque nous vient tout droit de Herning, au Danemark. Créée en 1931, elle est le résultat du travaille de l’entrepreneur, Søren Nielsen Skyt (le fameux S.N.S. du nom de la marque).

Monsieur Søren Nielsen Skyt, fondateur de la marque en 1931

S.N.S. Herning est réputé pour ses modèles de tricot. Ceux-ci se distinguent grâce à des techniques de tricotage qui lui sont propres. Et c’est aussi ce qui a marqué ses débuts.

Dans les années 20, Skyt gagnait sa vie en vendant des vêtements marins.

C’est alors qu’il découvre une technique de tricotage qui permet à ces vêtements de tenir plus chaud (assez incontournable lorsque l’on connaît la fraîcheur de la mer du Nord). Et oui, la laine reste la matière qui permet de s’habiller chaudement en hiver.

Clairement, il ne fait pas chaud en mer.

En utilisant une méthode appelée en anglais le “bubble knit pattern”, Skyt crée le Fisherman. C’est un pull qui avait pour but de protéger et réchauffer les marins danois en cas de mauvais temps.

Le succès du Fisherman est immédiat.

Et cela reste depuis plus de 100 ans le tricot phare de S.N.S. Herning.

Le Fisherman, le tricot à l’origine de la marque

Aujourd’hui, S.N.S. Herning est toujours une entreprise familiale qui tricote encore la majorité de ses vêtements à Herning.

Quatre personnes sont en charge de la production au Danemark. C’est vraiment une entreprise à taille humaine. Cela donne plus de flexibilité quant aux collections qui sont souvent produites en quantité limitée pour assurer à la fois l’exclusivité et la diversité des modèles. (Nous sommes loin des centaines/milliers de personnes qui travaillent pour les grandes marques de prêt-à-porter.)

L’une des machines utilisées par S.N.S. Herning.

La marque continue à utiliser de vieilles machines.

Certaines machines remontent aux années 50 et l’une d’entre elle était même déjà en route dans les années 30. Bien que l’entretien de cet outillage ne soit pas toujours facile, l’équipe souligne que c’est l’un des éléments clef de la qualité des pulls S.N.S. Herning.

Holger H. Skyt qui a repris les rênes de S.N.S. Herning

Il y a aussi un attachement émotionnel à l’équipement qu’utilisait Skyt.

Depuis quelques années, c’est son fils Holger H. Skyt qui a pris la relève et prend soin de ces machines. Avec plus de 50 ans d’expérience dans le tricot de la laine, Holger est l’un des piliers de l’entreprise. Il assure la continuité entre l’origine de la marque et ses inspirations actuelles.

Dans beaucoup d’entreprises familiale, la seconde génération a plutôt un profil “homme d’affaire”. Elle se concentre sur l’aspect business de l’entreprise. Ce n’est pas le cas ici. Holger a une approche très pratique des choses et n’a pas peur de réparer lui-même une machine à coups de tournevis.

Des collections qui suive l’héritage de Søren Nielsen Skyt

Vous l’avez compris :

S.N.S. Herning fait parti de ces marques qui font une chose vraiment bien. De mon côté, je suis moins fans des nouveaux produits qui viennent étendre le catalogue.

Le savoir-faire de S.N.S. réside selon moi dans ces tricots originaux. C’est ce qui fait tout le charme de ses collections.

Cela souligne un challenge typique pour les marques qui ont su créer des pièces intemporelles. Il y a une forte tension entre rester dans la zone de confort et parfaire ces pièces ou chercher à innover au risque de faire quelques ratés.

Le cardigan en laine vierge : Test du Stark

Le cardigan Stark est fabriqué à partir de laine vierge. Il présente l’un des tricots qui ont fait le succès de S.N.S. Herning.

La laine vierge provient de la première tonte des moutons. Le standard “laine vierge” requiert qu’on ne puisse y ajouter plus de 7% de fibres extérieures. Ici le Stark de S.N.S. respecte exactement la balance : 93% de laine vierge et 7% de laine mérino extra-fine.

Et alors ?

C’est génial car ce type de laine présente une très bonne robustesse dans le temps. Il y a moins de risque qu’elle bouloche comme le ferait une laine plus fine. L’un des autres intérêts de la laine vierge est le rendu visuel, qui donne un aspect brut au cardigan.

Le tricot Stark est apparu dans les collections de la marque en 1971. C’est un tricot très texturé qui donne au cardigan son caractère très stretch. Selon les éditions, certains Stark sont tricotés avec de la laine mérino à l’intérieur du col car celle-ci est plus douce que la laine vierge.

Cardigan Stark de SNS Herning

Le fameux tricot Stark. Notez également les boutons en métal.

Si vous cherchez un cardigan pour vous tenir chaud en hiver, le Stark est parfait pour cela.

La laine est vraiment épaisse. Pour vous donner un exemple, le cardigan Stark en taille M pèse 1,2 kg. C’est le poids de la qualité sur vos épaules.

Je ne suis pas le seul à dire cela. Tous les forums de mode le souligne. Par exemple, sur En Grande Pompe, un utilisateur témoigne :

“Rien à dire sur la qualité, il est très agréable à porter.”

Juste à regarder le cardigan, vous vous apercevez que le tricot est bien régulier et donne l’impression qu’il est impossible d’y voir un quelconque effilochage.

Comment porter le cardigan Stark

En mi-saison, il est possible de porter le Stark seul avec un T-shirt. C’est mon duo coup de cœur.

Évitez de mettre deux couleurs très proches en T-shirt et cardigan. Le ton sur ton est possible. Mais c’est dommage d’avoir une tenue monochrome alors qu’il est possible de créer des contrastes dans votre tenue.

Dans la tenue ci-dessous, j’ai choisi de partir sur deux couleurs : bleu marine et blanc. C’est une combinaison simple et efficace.

Cardigan Stark SNS Herning - T-shirt GoudronBlanc

Même quand il fait plutôt frais, le Stark se suffit à lui même. Le cardigan Stark porté avec un chino Carhartt, des Superga, et un T-shirt GoudronBlanc.

Col V ou col rond avec le cardigan Stark ? Mais j’ai tendance à privilégier le col V. Cela dépend plus de votre goût que d’une indication objective. Faites juste attention à la profondeur de votre T-shirt col V. C’est souvent là où ça fait débat.

Gardez en tête que la laine vierge du Stark est légèrement rêche. Il est jouable de mettre des manches courtes ; c’est ce que je fais lorsque je porte mon cardigan avec un T-shirt GoudronBlanc. Même si la laine vierge S.N.S. gratte peu, si vous avez la peau sensible, vous risquez de ne pas trouver cela vraiment confortable. Dans ce cas, je vous conseille d’opter pour un T-shirt manches longues.

Ça gratte ; mais c’est bon signe. La douceur de la laine n’est pas un signe de qualité. Elle est souvent artificielle.

Même si la laine vierge peut paraître un peu rêche au départ. Sachez que comme pour tous les lainages, elle s’adoucit vraiment au fur et à mesure des ports et des lavages.

Cardigan Stark Navy SNS Herning

La silhouette du Stark est plus affinée que celle des autres cardigans grosse maille

Le col montant est typique de S.N.S. Herning. C’est une pièce forte. Il faut donc la porter avec des vêtements plutôt sobres.

Ce cardigan est donc plus chaud que la plupart des vestes de mi-saison. Et c’est ce qui en fait un parfait compagnon quand il fait froid.

Pour les hivers rudes, le cardigan Stark sera parfait sous un manteau.

C’est honnêtement un vêtement que je pense à emporter lorsque je voyage dans des destinations plutôt fraîches. Mon dernier voyage avec ce cardigan était en Estonie (comptez -10°C en hiver). Avec le Stark sur les épaules, je n’ai eu aucun souci.

Une alternative pour bien s’habiller quand il fait froid est un manteau bien chaud. Je vous invite à lire mon avis sur la doudoune Canada Goose.

Au niveau de la coupe, le cardigan Stark est assez ajusté. Cela change des cardigans à grosse maille qui sont souvent volumineux. Mais il faut aimer le style.

Comme je le soulignais, il va très bien avec un T-shirt. Mais il est également facile à assortir avec un chemise. C’est une opportunité pour jouer sur les couleurs et les matières.

Le col droit du cardigan SNS Herning le distingue de la plupart des autres coupes de cardigan.

Le col a tendance à bien se tenir droit. Mais j’ai eu écho qu’il est possible de la casser un peu si vous préférez un col qui retombe.

Le cardigan Stark, un bon achat ?

Le Stark donne l’impression que l’on a affaire à une pièce résistante. Bien que je n’ai le mien que depuis quelques mois, je sens que ce cardigan va me durer des années.

Apparemment, mon intuition semble confirmée. Voici un avis que j’ai trouvé sur un forum :

“Après niveau qualité SNS c’est indestructible là j’en ai un sur le dos qui a 3 ans et plus de 150 ports à la louche je peux le remettre sur le portant dans une boutique à côté des neufs on peut pas voir la différence à part les boutons qui se sont patinés (0 bouloche / 0 déformation y compris les bords côte/ 0 fil qui se balade / 0 déteinte).”

Alors le Stark, au final, j’en penses quoi ?

A 270€ (ou plus), c’est un beau cadeau que vous vous faites.

Mais le prix est très correct pour une telle pièce. Il n’est pas possible de trouver de la grosse maille en matière 100% naturelle à moins de 300€.

Le tricot Stark est excellent pour apporter du caractère à une tenue simple

Gardez en tête que le Stark est un cardigan grosse maille en laine vierge. Et cela signifie aussi au moins 1,2 kg de matière par pièce. Outre la quantité de matière utilisée, le coût s’explique aussi par le travail sur les boutons et un tricotage unique en son genre.

C’est une pièce de qualité.

Comme pour les T-shirts homme GoudronBlanc, voyez cela comme un investissement à long terme. Ce n’est pas juste pour une saison. Ce cardigan vous tiendra des années.

Côté négatif ?

Certains critiquent le côté slim de la coupe. Le cardigan Stark n’ira pas facilement à toutes les silhouettes. Je vous conseille de l’essayer avant de l’acheter. C’est vraiment une pièce particulière qui ne peut pas être achetée seulement au regard de belles photos.

Intéressé par explorer d’autres marques de cardigan ?

Outre S.N.S. Herning, il y a trois autres super marques de cardigan pour homme que je recommande.

 

(Une version de cet article a été initialement publié sur le blog BonneGueule).

 

 

3 Comments

  1. Bonjour,
    tout d’abord merci pour cet article que j’ai découvert sur le site bonnegueule. C’est ce qui m’a fait découvrir sns herning et je compte du coup devenir acquéreur d’un stark.
    Avant cela, j’aimerais savoir quel est le coloris de la laine utilisée pour le modèle que vous portez en dernière photo de l’article (la même que celle de la première photo de la personne au crâne rasé avec des lunettes?).
    Merci d’avance pour votre réponse.
    Bonne journée,
    Lionel

    • Bonjour Lionel,

      Effectivement, nous avons republié l’article sur le blog de GoudronBlanc. :)

      SNS Herning, et surtout le cardigan Stark, est génial. La couleur portée par Oskar (la personne au crâne rasé 😀) est le bleu marine de la collection 2016 (je signale au cas où le ton changerait).

  2. Merci pour votre réponse rapide.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Découvrez les nouveaux T-shirts pour homme GoudronBlanc : Visitez la boutique !
Hello. Add your message here.